Après un Rally van Haspengouw particulièrement disputé, la deuxième manche du Belgian Rally Championship se dispute ce week-end. Au Spa Rally, une épreuve proposant 203 km contre le chrono, Vincent Verschueren et Veronique Hostens veulent à nouveau se battre pour la victoire. La Skoda Fabia R5 rouge est prête pour la bagarre.

Le parcours du Spa Rally ne peut pas être comparé aux spéciales des alentours de Landen. « Pour moi, c’est le rallye le plus difficile de l’année, » explique Vincent Verschueren. « Mais c’est aussi l’un des plus beaux parcours et c’est pour moi un énorme défi. Les spéciales sont bien plus rapides qu’au Haspengouw. Elles proposent de nombreuses enfilades à haute vitesse, avec une adhérence qui change sans cesse. Le tracé comprend des portions larges, mais aussi des passages très étroits et techniques. C’est vraiment un parcours très varié. J’espère simplement que la spéciale-show de vendredi soir sur le circuit de Spa-Francorchamps se passera sans problème. Dépasser ne sera possible que sur les portions larges. Espérons que nous ne serons pas gênés. »

Vincent et Veronique disputent ce jeudi le Shakedown. Pour ce week-end, l’objectif est clair : Vincent veut se battre avec la Skoda GoDrive dans le groupe de tête.

« Je pense que l’on retrouvera les mêmes animateurs aux avant-postes qu’au Rally van Haspengouw, Princen et Abbring, avec en plus Cherain, Dilley et Demaerschalk. Le plateau est très relevé, mais je veux me battre pour le podium. Vendredi soir, il faudra être dans le groupe de tête. Le niveau est tellement haut que le moindre retard ne pourra pas être rattrapé. Si nous sommes dans le groupe de tête samedi matin, tout sera possible. À Landen, nous avons terminé à trois en 10 secondes. Tout est donc possible… »

Les prévisions météo sont assez variables pour le week-end. Vincent et Veronique ont reconnu sur des routes sèches. « Les prévisions pour le vendredi sont plutôt bonnes, mais la pluie est attendue samedi. Cela peut provoquer des surprises. Je m’attends à une course très serrée. Quoiqu’il arrive, nous sommes prêts ! »