Quelle course de folie ! Disputé dans des conditions météorologiques extrêmes, le Spa Rally, deuxième manche du Championnat de Belgique des Rallyes, a connu un déroulement vraiment très particulier. Pour Vincent Verschueren et Veronique Hostens, le rallye ne pouvait pas plus mal débuter puisque l’équipage perdait trois minutes dans la première spéciale avant de revenir de manière totalement inespérée sur le podium et de s’emparer par la même occasion de la place de leader du Championnat de Belgique!

Après un Shakedown prometteur, la confiance était de mise pour Vincent Verschueren et sa copilote, Veronique Hostens, suivis de près par une équipe de télévision pour une émission dédiée aux jeunes. Mais dans la toute première spéciale, un show tracé sur le circuit de Spa-Francorchamps, ça se passait mal puisque la Skoda rouge du team Godrive faisait un tour de trop. L’addition était salée: 3’07 » perdues et la 60e place du classement général… Après avoir signé un 2e et un 3e temps, Vincent terminait la première étape au 14e rang.

« Dans l’obscurité, j’avais la Skoda de Guillaume Dilley dans mon échappement sur la partie show. J’avais pris quelques mètres et je surveillais dans mes rétros où il se situait. Au moment d’arriver sur l’endroit où je devais partir vers la droite et l’arrivée, j’ai pris à gauche pour un troisième tour complet… Je n’avais pas entendu la note de Veronique car j’étais concentré sur mon rétro. C’est entièrement de ma faute… Une erreur de débutant même, avec de grosses conséquences. Lors de mon premier rallye, j’avais déjà commis le même genre d’erreur. Mais là, j’avais fait un tour trop peu, » pestait Vincent Verschueren, qui ne baissait cependant pas les bras. « Nous allons attaquer pour remonter et nous verrons bien où cela nous mène. »

Samedi, les conditions météo étaient terribles. Il pleuvait toute la journée et les spéciales étaient particulièrement délicates. Pas mal de concurrents se faisaient ainsi surprendre, comme Melissa Debackere, Kevin Abbring ou encore Guillaume Dilley. « Nous avons eu nous-mêmes de la chance dans la Clémentine, » expliquait Vincent en milieu de journée. « J’étais à l’attaque. J’ai dépassé Guino Kenis, mais je suis sorti de la route quelques virages plus loin. C’est par miracle que nous n’avons rien touché. »

En deuxième boucle, Vincent et Veronique continuaient à remonter. Mais une double crevaison semblait devoir ruiner toute chance de podium, la Skoda lâchant en effet encore 2’30 », ce qui interrompait sa remontée sur Benoît Allart. « J’étais quasiment revenu dans ses roues, mais cette double crevaison a inversé la tendance. J’ai parcouru la spéciale de la Clémentine, en version courte sans la terre, avec un pneu crevé à l’avant. C’est dommage, mais nous sommes déjà revenus dans les points, ce qui est assez incroyable après avoir perdu 3 minutes hier… »

Le résultat final allait même être encore meilleur puisque dans la dernière spéciale, Vincent et Veronique récupéraient la troisième place du classement général quand Kris Princen partait en tonneau, ce qui permettait aussi à Vincent de prendre la tête du Championnat de Belgique. Et tout cela, après être remonté de la 60e à la 3e place!

« Personne n’aurait parié sur un tel résultat vendredi soir. Mais dans ce genre de rallye tellement difficile, tout peut arriver… Surtout quand les conditions sont aussi compliquées qu’aujourd’hui, » souriait Vincent Verschueren. « Cette place de leader nous fait vraiment plaisir, même si ce fut assez épique sur la fin… La spéciale a été neutralisée juste avant notre départ après la sortie de Princen. Il a fallu attendre longtemps pour que nous puissions démarrer. Et dans la spéciale, notre turbo a cassé… Quelle course incroyable! C’est une récompense pour tout le team, qui a continué à y croire après notre erreur de vendredi. »

Vincent et Veronique aborderont donc en leader du BRC le TAC Rally, la prochaine manche du championnat