Une épreuve de toutes les folies ! La météo exécrable qui a régné ce samedi sur la région de Spa a transformé la deuxième manche du Belgian Rally Championship 2017 en véritable course à la survie. Très nombreux ont été les pilotes partis à la faute, même dans la dernière spéciale. Soucieux de corriger le tir après le faux départ du Rally van Haspengouw, Benoît Allart, une fois encore copiloté par Kevin Fernandez, a su éviter tous les pièges pour achever  cette incroyable joute spadoise en 2e position au classement général. De quoi totalement relancer la Skoda Fabia R5 SAN Mazuin au championnat…

Les courtes semaines séparant l’Haspengouw du Spa Rally ont pris l’allure d’une course contre le temps pour l’entourage de ‘Fastben’ Allart. Endommagée suite à la malheureuse sortie à Landen, la Skoda Fabia R5 a finalement pu être remontée dans les délais. « Il ne me restait plus qu’à tout mettre en œuvre pour remercier ceux qui ont pris de leur temps et de leur énergie pour me permettre d’être au départ, commentait le Marchois. Dès vendredi soir, il apparaissait que ce Spa Rally serait très compliqué, quand bien même la météo était plutôt conciliante à cet instant. En rentrant à l’assistance en 8e position du classement général provisoire, le ton était donné : pour moi, seule une présence à l’arrivée comptait ! »

Une stratégie attentiste que Benoît et Kevin allaient continuer d’appliquer le samedi, sous les hallebardes… « Sur les spéciales, les pièges étaient partout, poursuit le pilote SAN Mazuin. Même en n’attaquant pas au maximum, les risques de sortie de route étaient réels ! Dans ces conditions, j’ai avant tout tenté de ne pas commettre la moindre bêtise, sans accorder trop d’importance aux chronos. Certains concurrents classés devant moi sont partis à la faute, d’autres ont rencontré des soucis techniques, si bien qu’on n’a jamais cessé de progresser dans la hiérarchie au long de la journée… sans abîmer l’auto ! »

Au départ de l’ultime boucle, Allart pointait au pied du podium final, en 4e position… « Et cette place me convenait très bien, analyse Benoît. Elle était synonyme de belle moisson de points. Et puis, sur la liaison, on a aperçu Kevin Demaerschalk en panne ! Le top 3 s’offrait dès lors à nous. De quoi nous inciter à redoubler de prudence, notamment lors de l’ultime passage dans la légendaire Clémentine. La suite, on la connaît, Kris Princen est sorti de la route, nous nous sommes arrêtés pour nous assurer que l’équipage de la Skoda Fabia R5 était ok, et quand nous sommes rentrés à Spa, c’était pour cueillir les lauriers d’argent… »

Une exceptionnelle 2e place finale de nature à relancer Benoît Allart et la Skoda Fabia R5 SAN Mazuin dans la course au titre… « J’avais enregistré un zéro pointé à Landen, ici à Spa, ce sont plusieurs adversaires directs au championnat qui n’ont pas marqué le moindre point. On peut dire que la compétition nationale commence maintenant ! Après la déception de la manche d’ouverture du championnat, j’espérais pouvoir inverser la tendance à Spa, tout en sachant que cette épreuve est tout sauf facile. Le résultat dépasse mes espérances, ce qui ne manque pas de me booster au maximum pour la suite de la saison ! » Cap maintenant sur le TAC Rally, à Tielt, troisième manche du BRC 2017 programmée le samedi 8 avril…

Photos Quentin Champion