Après avoir découvert sa monture à l’occasion du RS van Moorslede, Pieter-Jan Maeyaert n’a pas manqué ses grands débuts en Ford Fiesta R5 en Championnat de Belgique des Rallyes. Dans des conditions extrêmement délicates, Pieter-Jan a fini par se faire surprendre, mais ses chronos du samedi démontraient qu’il a d’ores et déjà beaucoup progressé au volant de la Fiesta R5. Signer un 4e temps au général dans la Clémentine au milieu des ténors, ce n’est pas rien !

Vendredi soir, Pieter-Jan et Rik Snaet démarraient assez prudemment en revenant à Spa au 12e rang. Un classement logique puisque l’équipage n’avait pas pu reconnaître la spéciale-show tracée au cœur du Circuit de Francorchamps. « Comme nous roulions à Moorslede la semaine dernière, nous n’avons pas eu l’occasion de reconnaître. Nous avons utilisé les notes d’Adrian Fernémont et regardé ses images on-board. Mais ce n’est jamais pareil évidemment. Ce n’était pas facile, surtout que nous avions choisi des gommes trop tendres. »

Samedi, la pluie s’abattait sur Spa et sa région. Dans la première spéciale, Pieter-Jan se faisait surprendre. Une petite erreur qui coûtait cher… « La route était extrêmement glissante. Après six minutes d’effort pour sortir du champ, nous avons pu repartir. Mais ma portière ne fermait plus et j’ai donc dû la tenir d’une main. La confiance s’était évidemment envolée… Mais comme mon frère est parvenu malgré tout à fermer cette porte, nous avons décidé de continuer. Et heureusement puisque dans la spéciale suivante, nous avons d’emblée signé le 4e temps. Progressivement, la confiance et le feeling sont arrivés. »

Grâce à son car-control et même s’il ne possédait auparavant aucune expérience du pilotage d’une 4×4, Pieter-Jan Maeyaert signait en effet le 4e temps général dans la célèbre spéciale de la Clémentine. « Sur la terre, j’ai pu piloter comme je le faisais avec l’Escort. Beaucoup plus en utilisant l’arrière de la voiture et en faisant le show. C’était amusant. Et en même temps, cela m’a permis de me mettre davantage en confiance. Je suis très content de mon rallye puisque nous étions régulièrement dans le Top 5, devant des pilotes possédant bien plus d’expérience de la R5, comme Demaerschalk, Melissa, Allart, … »

Malheureusement, le rallye comptait quatre spéciales de trop pour l’équipage Ford. Dans Wanne, Pieter-Jan sortait une deuxième fois. Définitivement cette fois: « Elle est partie des quatre roues et je pensais la rattraper, mais il m’a manqué un demi-mètre. Nous avons terminé au fossé. J’ai bien essayé d’en sortir, mais la Fiesta était bien bloquée. C’est dommage mais l’expérience emmagasinée est bien plus importante que la perte de cette 9e place. »

Pieter-Jan Maeyaert disputera le reste du Belgian Rally Championship au volant de sa Ford Fiesta R5. Rendez-vous au TAC Rally le 8 avril.